Modèle de développement : Le CMC livre sa vision

Depuis que le débat sur le nouveau modèle de développement du Maroc est lancé, des réflexions sur le renforcement des règles du marché et de la concurrence ont pris beaucoup d’importance.
Source : Le Matin
Posté Le : Mercredi 12 février 2020

Le pays est aujourd’hui en quête d’une plus grande efficacité du système économique. Pour ce faire, il a opté pour la libéralisation de l’économie et l’instauration de règles de concurrence sur les marchés, explique le Centre marocain de conjoncture dans sa dernière publication mensuelle intitulée : «Le nouveau modèle de développement : atouts et défis».

Pour le CMC, l’adoption d’un système d’information économique et social est indispensable pour la construction d’un modèle de développement propre au Royaume. Celui-ci a pour rôle de mettre à la disposition du public et des décideurs un maximum d’informations pertinentes, structurées et faciles d’accès. Ces données doivent être recueillies dans un cadre légal et constituer une source indispensable pour la prise de décision. De même, sa mise en place nécessite de la part des différents acteurs économiques et socio-politiques des investissements importants en moyens matériels et humains.

Selon le CMC, les entreprises, les universités et les États sont appelés à s’investir dans ce domaine visant à traduire les données qui émanent de diverses sources en informations décisionnelles. Un tel système devrait donc contribuer efficacement à l’amélioration de la performance économique du pays et de la compétitivité de ses entreprises.  Par ailleurs, la réflexion sur le nouveau modèle de développement ne peut ignorer l’incidence de la démographie comme facteur déterminant du potentiel de croissance sur le long terme. En effet, les transformations qui affectent la structure de la population totale (l’âge, le niveau d’instruction, le secteur d’activité…) conditionnent dans une large mesure les performances du système économique et son rythme de développement.