Formations

Formation professionnelle au Maroc

Le Centre Marocain de Conjoncture (CMC) est un Observatoire privé et indépendant de l’économie marocaine spécialisé dans l’analyse et le suivi de la conjoncture, la prévision et l’évaluation d’impact.

Dans la continuité de sa mission d’accompagnement des décideurs économiques et de modernisation de l’économie, et dans un souci de s’adapter en permanence aux besoins de ses clients, le CMC entreprend depuis plusieurs années de développer et consolider l’activité de formation professionnelle au Maroc. L’objectif est d’aider les entreprises, à travers des programmes de formation continue spécifiques, à améliorer de manière constante les compétences et habiletés techniques de leur encadrement.

La formation professionnelle fait partie des outils indispensables qui feront le Maroc de demain

Depuis plus de trois décennies, la formation professionnelle au Maroc a connu de nombreuses réformes et une structuration progressive. La première grande réforme lancée en 1984 a lancé les bases du système actuel de la formation professionnelle et notamment la concertation avec les milieux professionnels et leur implication dans la gestion de la formation.

En 1999, la Charte Nationale d'Education et de Formation, a consacré le rôle de la formation professionnelle en tant que levier pour la satisfaction des besoins en compétences des entreprises, l'amélioration de l'employabilité des travailleurs et la promotion de l'emploi des jeunes. Un plan d'urgence de la Formation Professionnelle 2008-2012 a également été adopté pour activer la mise en œuvre des mesures de cette charte.

Les pouvoirs publics ont aussi engagé depuis 1996, de concert avec les partenaires économiques et sociaux, une profonde réforme visant à encourager les entreprises à intégrer la formation continue de leurs ressources humaines dans leurs plans de développement. Et plus récemment, la Stratégie Nationale de Formation Professionnelle 2021 adoptée par le Gouvernement, consacre et renforce le rôle des professionnels dans l’organisation de la formation et dans la gouvernance du système de formation professionnelle.

Il faut dire que le Royaume met les gros moyens sur la formation professionnelle, dans le but avoué d’améliorer l’employabilité des jeunes pour faciliter leur insertion dans la vie active, en veillant à la satisfaction de la demande économique et sociale d’une part, et au perfectionnement des salariés pour maintenir leur employabilité et améliorer leur situation économique et sociale d’autre part. Tous les dispositifs en place ont pour objectif d’accroître la compétitivité du Maroc dans l’économie mondiale grâce à une main-d’œuvre plus productive et adaptée aux évolutions technologiques. Les formations continues proposées couvrent tous les principaux secteurs économiques : industries métallurgiques, mécaniques et électromécaniques, textiles, technologies, pêche, bâtiment, tourisme, agroalimentaire, logistique et secteur tertiaire.

Acteur incontournable de la formation professionnelle au Maroc et fidèle à sa réputation de rigueur et de sérieux qui fait de lui une institution de référence, CMC accomplit toutes ses missions avec autant de passion et de détermination. Il remplit également sa mission fondamentale d'accompagner les décideurs et de les aider à mieux comprendre leur environnement économique, social et financier. Aussi, toute l'équipe CMC s'engage à fournir à nos clients d'excellents services en termes de contenu éducatif et de support technique et académique.

La formation continue professionnelle, un véritable levier de croissance pour l’entreprise

Depuis plus d’une vingtaine d’année, le CMC propose des formations sur mesure et des formations thématiques dans des domaines aussi variés que la Corporate Finance, la Market Finance, la Comptabilité-Contrôle-Audit, le Marketing, le droit des entreprises, etc. À travers son cabinet de formation professionnelle au Maroc, il met aux besoins de chaque entreprise l’expérience et l’expertise de son équipe de consultants et d’experts.

Organiser la montée en compétences de ses salariés est devenu un élément clé de la stratégie de toute entreprise. Autrefois perçue comme un droit des salariés, la formation professionnelle est aujourd’hui considérée comme un véritable levier de croissance, un investissement d’avenir. Il faut rappeler que l'employeur a bien une obligation de formation professionnelle vis-à-vis de ses salariés. Mais à cette ère de la transformation digitale, alors que les métiers évoluent sans cesse, il semble évident que la formation initiale (sans remettre en cause sa qualité) n’est plus suffisante. Il est aujourd’hui inconcevable de travailler pendant des années sans se former régulièrement. Et dans un monde professionnel en constante évolution, il est nécessaire pour l’entreprise de permettre à ses salariés de s’épanouir et de valoriser leurs acquis. En plus d’encourager le développement des compétences, l’entreprise garantit sa compétitivité.

La qualité du personnel est l’un des défis majeurs pour la majorité des entreprises. À la création, chaque entreprise cherche du personnel compétent dans son domaine, elle investit dans sa formation initiale pour avoir la qualité souhaitée. Avec le temps, le rendement du personnel baisse et la société commence à être confrontée au problème du manque de compétences de celui-ci dans de nouveaux domaines : nouvelles technologies, modernisation des équipements et des méthodes…

Il existe plusieurs types de formation professionnelle. L’apprentissage, la formation en alternance et la formation professionnelle initiale sont principalement destinés aux jeunes diplômés ou aux nouveaux entrants dans l’entreprise. Et la formation professionnelle continue, elle, s’adresse à tous les salariés et a vocation à assurer l’évolution, la mise à niveau et l’adaptation des ressources humaines aux besoins de l’entreprise.

La formation professionnelle continue vise alors d’une part à assurer le rajeunissement des connaissances du personnel d’une entreprise dans le domaine de ses activités afin de les faire coïncider avec les besoins présents et futurs de l’entreprise. Elle entre éventuellement dans la flexibilité fonctionnelle de la main-d’œuvre employée qui correspond aux nouvelles formes d’organisation du travail. D’autre part, elle répond également aux attentes des individus dont la motivation dépend de plus en plus de facteurs non financiers liés à une demande de reconnaissance qui repose en partie sur le principe de la promotion. Tout comme les organisations, les compétences ne sont plus immuables. La durée de vie des connaissances et des savoir-faire à tendance à se raccourcir.

Somme toute, le CMC garantit à tous ses clients des formations d’excellence grâce à notre savoir-faire en matière d’ingénierie pédagogique et à notre parfaite connaissance de l’environnement professionnel des cadres supérieurs et dirigeants. Nous proposons un vaste catalogue de formations professionnelles au Maroc, des formations continues spécifiques dans le but d’améliorer de manière constante les compétences et habiletés techniques de l’encadrement des entreprises.

Lire la suite